Imprimer
PDF

HOLY MOTORS

Vendredi 31 août : HOLY MOTORS – Première du film en présence de Denis Lavant 

 

image002Denis Lavant viendra en personne présenter HOLY MOTORS, le dernier film de Leos Carax, pour la première à Vienne ce vendredi 31 août à 19h00 au Filmhaus Kino (7. Spittelberggasse 3), où le film sera projeté en version allemande, et répondera  aux questions du public lors de la séance de 19h30 en version française au Stadtkino (3. Schwarzenbergplatz 7-8).

HOLY MOTORS et son acteur principal Denis Lavant ont enthousiasmé depuis Cannes tant le public que la critique.

 

Vous pouvez dès à présent réserver vos tickets à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ou par téléphone 01.522.48.14 (de 09h00 à 17h00 du lundi au jeudi et de 09h00 à 14h00 le vendredi).

 

HOLY MOTORS, un film de Leos Carax, France/Allemagne-2012, 115 Minutes. Avec Denis Lavant , Edith Scob, Eva Mendes, Kylie Minogue, Elise Lhomeau, Michel Piccoli, Jeanne Disson

http://www.stadtkinowien.at/film/659/

 

Synopsis : 

De l'aube à la nuit, quelques heures dans l'existence de Monsieur Oscar, un être qui voyage de vie en vie. Tour à tour grand patron, meurtrier, mendiant, créature monstrueuse, père de famille, … 

M. Oscar semble jouer des rôles, plongeant en chacun tout entier - mais où sont les caméras? Il est seul, uniquement accompagné de Céline, longue dame blonde aux commandes de l'immense machine qui le transporte dans Paris et autour. Tel un tueur consciencieux allant de gage en gage. À la poursuite de la beauté du geste. Du moteur de l'action. Des femmes et des fantômes de sa vie. Mais où est sa maison, sa famille, son repos ?

 

La beauté et l'étrangeté s'imposent, irréfutables. Ces sentiments contradictoires qu'évoque le même film donnent une idée de son ampleur. (...) Ce qu'accomplit Denis Lavant dans "Holy Motors" tient du prodige.

LE MONDE

 

 

 

 

Conquérant souverain, faussement mélancolique, incroyablement ludique, sidérant d'originalité et d'invention : Carax décoche un film génial.

LES INROCKUPTIBLES

 

« Holy Motors » est un film de fulgurances, où rien n'est donné, où tout est offert, ses beautés multiples sont convulsives, de celles qu'André Breton célébrait et appelait de ses voeux, avant tout elles sont de cinéma (...) c'est ce qui éblouit aussi.

LE NOUVEL OBSERVATEUR

 

Un film d'une liberté suprême.

L’HUMANITÉ

 

Chacune des exténuantes incarnations [de Monsieur Oscar] transfigure le film lui-même, dans la clarté éblouissante de ses effets comme l'intensité mate de son mystère, en un jeu de dupes et de doubles.

LIBÉRATION

 

Avec "Holy Motors", [Leos Carax] (...) a jeté au coeur du Festival de Cannes une grenade à fragmentation qui n'a malheureusement pas atteint le jury. Dommage, le film aurait mérité (de loin) la Palme d'or.

PARIS MATCH

 

Le nouveau long-métrage [de Leos Carax] est magique, accessible et d'une prodigieuse légèreté. (...) "Holy Motors" ressemble à un miracle permanent, suscitant chez le spectateur toutes sortes d'émotions. (...) Carax s'autorise tous les décochages, tous les dérapages, toutes les rencontres.

PREMIERE

Inventif, insolite, surprenant, fantasque...

LE JOURNAL DU DIMANCHE

Lettre d'information accès direct

lettre juillet août 2018 fr

En savoir +

Cours accès direct

fascination pour le français

En savoir +

Médiathèque accès direct


culturtheque cap

Bannière google ads 300x250

 

En savoir +

CampusFrance accès direct

campusfrance

 

En savoir +