edito

Imprimer
PDF

No Gravity

Film - Discussion

Silvia Casalino, réalisatrice et chef de projet sur la fusée Vega au CNES

Mardi 10 juin 2014, 19h

Salon rouge, Institut français de Vienne

Film en allemand, discussion en allemand et en français

Dernière conférence du cycle "L'espace dans notre quotidien"
Entrée libre

"J'ai toujours voulu explorer des endroits inaccessibles et dangereux. Enfant, je rêvais d’aller dans l'espace. J'ai souvent entendu dire que c'était un métier d'hommes, qu'il ne fallait pas rêver.

J'ai refusé ce déterminisme, je suis devenue ingénieur en aéronautique, j'ai construit des fusées, j'ai postulé pour être spationaute, j'ai commencé à m'entraîner et j'ai été refusée. Passée la première colère, j'ai cherché à comprendre pourquoi. Mon interrogation sur la place des femmes dans la conquête spatiale, a ouvert une réflexion plus globale sur les limites de la notion de "genre" et ses représentations."

"Le film s’ouvre avec les images de la base de lancement d’Ariane5 dans la jungle de la Guyane Française. Puis une grenouille en apesanteur dans l'espace, des plantes tropicales mêlées aux maquettes technologiques de la Cité des Etoiles à Moscou, un iguane dans le rôle du cyborg de Donna Haraway et les incroyables images d'archives des agences spatiales du monde entier. « No Gravity » est un film entre la science et la fiction, revues d’un point de vue queer et féministe. Trois générations des femmes nous guident à travers trois continents, poursuivant une fascination commune pour l’exploration de cette frontière ultime, presque banale, qu'est l’espace !"

Conf Casalino 10 06 14Silvia Casalino est diplômée du Politecnico de Milan en ingénierie spatiale, et de l’École Nationale Supérieure de L’Aéronautique et de L’Espace de Toulouse (spécialisée dans les systèmes de constellations de satellites).
Depuis 2001, elle travaille au CNES (Centre National d'Etudes Spatiales) à Paris, d’abord comme responsable du pilotage automatique en phase balistique sur Ariane 5, puis comme chef de projet pour le développement du mini-lanceur Vega.
En parallèle de ces activités scientifiques, Silivia Casalino écrit dans des revues telles que « Vacarme » et « GLU magazine ». Elle a organisé l’exposition « Dykestrippers » au Colletivo Donne Milanesi, à Milan, et a réalisé un long travail d’interview avec la célèbre féministe Carole Roussopoulos.
En 2009 grâce à une résidence au ICI à Berlin (Institute for Cultural Inquiry) elle imagine l’idée d’un documentaire sur les femmes et l’espace. Sorti en 2011, No Gravity est son premier film.

Lettre d'information accès direct

lettre septembre 2016

En savoir +

Cours accès direct

fascination pour le français

En savoir +

Médiathèque accès direct

Bannière google ads 300x250

En savoir +

CampusFrance accès direct

campusfrance

 

En savoir +