Imprimer
PDF

France-Allemagne : relancer le moteur de l’Europe

17 mars 2016
Salon rouge Institut français d’Autriche

Intervenant : Philippe Gustin, Ancien ambassadeur, présente un essai consacré à la question.

1L’amitié entre la France et l’Allemagne n’a pas toujours été une évidence. Le partenariat franco-allemand n’a pas été l’expression d’une attraction irrésistible et réciproque spontanée, mais une nécessité et un choix rationnel.

Aujourd’hui, le « couple franco-allemand » est une donnée fondamentale de l’Union européenne (UE), dans le sens où il est, et a toujours été, une force d’entraînement en Europe. Si ses détracteurs lui reprochent de ne plus être adapté à la modernité et de créer autant de problèmes qu’il ne prétend en régler, c’est qu’en vérité l’Europe élargie est en crise et en proie aux incertitudes. Ainsi, tout comme dans les années difficiles de l’après-guerre ou celles qui ont suivi la chute du Rideau de fer et l’unification allemande, le tandem franco-allemand doit retrouver une dynamique propre au profit de l’Europe, car il s’agit désormais d’éviter le délitement de l’Union et la fin d’une certaine idée européenne. Mais le pire n’est pas fatal si les responsables français et allemands savent se montrer politiques, plus que politiciens. Sans langue de bois, cet essai, qui n’a pas la prétention d’être exhaustif, veut réaffirmer la nécessité d’un lien fort entre les peuples français et allemand au bénéfice d’une Europe prospère et pacifique. 

Philippe Gustin, 55 ans est préfet, ancien ambassadeur. Docteur en histoire sociale, il a débuté sa carrière comme enseignant en Allemagne puis dans le réseau culturel des ambassades de France en Hongrie et en Autriche. En 2001, il opte à la sortie de l’École nationale d’administration pour le corps préfectoral et exerce plusieurs fonctions en administration centrale et en territoriale, en métropole et outre-mer.

En 2007, il devient conseiller de Christine Lagarde, ministre de l’économie, des finances et de l’industrie, puis directeur adjoint de cabinet de Luc Chatel, secrétaire d’État à l’industrie. En 2009, il devient directeur de cabinet de Luc Chatel, ministre
de l’Éducation nationale jusqu’en 2012 où il devient ambassadeur de France en Roumanie. Il est depuis avril 2015 directeur de cabinet du président et directeur général des services du département de l’Eure. 

 

À l’issue de la discussion, un verre de l’amitié sera offert par la société Donau Chemie AG

IFA LACARTE

Lettre d'information accès direct

Capture décran 2017 10 30 à 16.31.09

En savoir +

Cours accès direct

fascination pour le français

En savoir +

Médiathèque accès direct


culturtheque cap

Bannière google ads 300x250

 

En savoir +

CampusFrance accès direct

campusfrance

 

En savoir +